Nombre de nos élus, pour ne pas dire tous, subissent la discrimination syndicale qui peut prendre les formes suivantes : mise au placard, retrait arbitraire de responsabilités, stagnation au même coefficient, pas d'augmentation de salaire, surveillance rapprochée... Nous vous avions déjà parlé des salariés qui subissent pressions et menaces ici :

" Pourquoi en as-tu parlé à un représentant du personnel CGT ? Tu n'aurais pas du, on aurait pu résoudre ça entre nous ! " - Blog des ėlus CGT Tokheim Services France

Quand un salarié nous saisit pour une réclamation, pour nous alerter sur ses conditions de travail dégradées, ou encore son état de santé qui périclite à cause du stress subi au travail, nous " lançons la machine ".

http://cgttsf.canalblog.com


.

Le défenseur des droits a publié un rapport accablant sur cette pratique illégale. Ce rapport et ses conclusions ont été repris dans nombre d'articles, que nous vous invitons à lire.

20190919_infographie_barometre_oit_2

Journal Libération : La « peur des représailles », premier frein à l’engagement syndical

Le rapport du défenseur des droits

L’étude, réalisée auprès de la population active et de 33 000 (!) syndiqués, pointe non seulement des dysfonctonnement graves et repétés, mais aussi un cercle vicieux : le phénomène de discrimination freine la syndicalisation et appauvrit le dialogue social.

La Tribune : Pourquoi les Français ont-ils si peur de se syndiquer ? L’explication du Défenseur des Droits

Ces situations doivent être dénoncées, les outils juridiques existent et sont trop souvent ignorés.

Les Echos : Discriminations : le Défenseur des droits lance un appel aux syndiqués

A la CGT Tokheim, nous avons choisi de ne plus subir cette « fatalité » et d'alerter les autorités judiciaires compétentes pour faire valoir non seulement nos droits, mais aussi les droits de tous les salariés qui veulent nous rejoindre et qui hésitent à cause des pressions et menaces qu'ils subissent. Nous vous tiendrons informés de la suite donnée à nos actions.