Quand un salarié nous saisit pour une réclamation, pour nous alerter sur ses conditions de travail dégradées, ou encore son état de santé qui périclite à cause du stress subi au travail, nous « lançons la machine ». C'est-à-dire que nous utilisons les moyens que met encore le Code du travail à notre disposition pour faire respecter le droit et mettre l'employeur devant ses responsabilités.

Récemment, nous avons déclenché un droit d'alerte des délégués du personnel pour un cas de discrimination en termes de rémunération, classification et promotion professionnelle. Bien évidemment, la direction a nié en bloc et tout mis sur le dos du salarié : « Il est incompétent à son poste, il a fait des efforts mais c'est insuffisant, c'est de sa faute s'il n'a pas évolué »... Après 15 ans d'expérience au même poste ?! Vous m'en direz tant !

Le pire dans cette histoire, c'est quand les supérieurs hiérarchiques du salarié lui disent : « Pourquoi en as-tu parlé à un représentant du personnel CGT ? Tu n’aurais pas du, on aurait pu résoudre ça entre nous ! » 

Le genre de remarque qui nous fait bondir, à juste titre. Pourquoi ? Parce que l'employeur passe son temps à minimiser nos prérogatives, à délégitimer nos actions en nous faisant passer pour des méchants qui ne veulent que couler la boîte pour régler des comptes personnels - et oui! la plupart des représentants du personnel CGT vivent des épisodes de placard, des intimidations...

Les salariés qui nous parlent voient leurs supérieurs hiérarchiques blémir. Ils sont questionnés. « Que se passe-t-il ? Je t'ai vu avec la CGT ». Et oui, ils ont la frousse, parce que :

  • La direction se rend compte que les salariés s'appuient sur le collectif et sur le meilleur syndicat pour faire respecter leurs droits.
  • Les ressources humaines s'inquiètent car leur arme d'exploitation massive est l'individualisation des rapports.
  • Quand les salariés s'appuient sur leurs représentants du personnel, les employeurs ne peuvent plus faire passer les droits pour des prvilèges.

cgt

Alors, n'hésitez pas ! Remontez toutes vos réclamations, discutez avec vos représentants du personnel CGT, mais évitez les autres, des autres organisations syndicales, ceux qui sont en carton :)


 Pour atteindre nos aspirations, nous avons besoin de votre soutien !

Rejoignez-nous et adhérez à la CGT !

Ensemble, nous sommes plus forts.

Contactez-nous en écrivant à : eluscgttsf@gmail.com


Vos délégués syndicaux à votre écoute

Grand Paris : Iffet Yazici-Libbrecht 06 14 62 84 14

Ouest-Sud : François Gonidec 06 07 98 81 08

Nerac : Fernando Oliveira 06 42 10 42 72