Tout s’est déroulé sans surprise pour nous. Tout d’abord nos questions, dont nous avions parlé ici, ont été envoyées comme il se doit au secrétaire et au président du CE (également en copie à tous les membres titulaires et suppléants) le 19 septembre très tôt le matin, à 5h56 précisément. Même si le secrétaire du CE nous avait envoyé son ordre du jour la veille, tard le soir à 20h50, il était matériellement possible d’y inclure nos questions, qui pour la plupart figuraient à l’ordre du jour du CE de juillet 2014 d'autant plus que lors de cette réunion la présidente du CE avait proposé de les inscrire à l’ordre du jour du prochain CE. Chose qui n’a pas été faite, nous n’avons pas vu l’ombre de ces questions sur l’ordre du jour envoyé par le secrétaire. La raison qui nous a été donnée est que les convocations et ordre du jour avaient été expédiés la veille. Même si le cachet de la poste affiche le 19 septembre 2014 sur les enveloppes que nous avons reçues, nous ne mettons pas en doute la bonne foi de la présidente du CE, qui nous a écrit par ailleurs que certaines de nos questions « pourront être traitées en questions diverses, pour les autres nous en parleront lors du CE de vendredi et vous proposerons de nous rencontrer en dehors du CE ». Ce à quoi nous avons répondu :

« C'est un choix de votre part que de ne pas avoir voulu inscrire nos questions à l'ordre du jour, et vous en avez le droit, même si matériellement vous aviez la possibilité de le faire puisque les convocations n'étaient pas encore expédiées au moment où vous avez reçu mes questions. Néanmoins, je me permets de vous rappeler que certaines des questions que je vous ai envoyées figuraient déjà à l'ordre du jour de la réunion du 23 juillet 2014, et que nous avions convenu qu'elles seraient remises à l'ordre du jour de la prochaine réunion pour en rediscuter lorsque tous les élus seraient présents. Je constate que vous avez choisi de ne pas les reprendre. Enfin, je ne souhaite pas discuter des questions que j'ai posées en-dehors de l'instance du CE avec vous. En effet, ces questions concernent tous les salariés et ils sont en droit d'être informés des débats qui se déroulent en réunion par le biais des procès-verbaux. »

Pour faire un résumé rapide de la réunion :

-          Les membres FO ET la présidente du CE ont voté contre l’enregistrement des réunions pour éviter les litiges sur les procès-verbaux. Donc les réunions ne seront pas enregistrées et le secrétaire pourra encore allégrement déformer les propos des élus CGT en les mettant de surcroît entre guillemets…

-          Nous n’avons pas vu les relevés de 2009, pas plus que les souches de chéquiers demandés.

-          Nous n’avons pas eu d’information sur les procurations sur les comptes du CE (alors que la question avait déjà été posée en juillet…).

-          Nous avons été informés que nous n’aurions pas d’autres éléments concernant la comptabilité de l’ancien CE, l’ancien trésorier étant malade.

-          Il sera organisé une réunion exceptionnelle avec le DG au mois d’octobre.

Les nombreux retraits en espèces, les paiements inexpliqués, le chèque au DSC FO, etc. restent donc à ce jour des mystères, et tout ceci semble normal pour les élus FO et la direction, puisque nous sommes les seuls à nous poser des questions.

La suite au prochain épisode…