Nous avons pris le parti de rester factuels sur notre blog. Nous continuons dans cette lignée, en vous relatant le déroulement des faits.

Le 25 février 2014

Lors de la réunion du CE, nous avons passé plus de deux heures à relire le procès-verbal transmis le Samedi 22 février par le secrétaire du CE. Ce procès-verbal étant une libre interprétation - et nous pesons nos mots... - des propos tenus lors de la réunion du 21 janvier, nous avons adressé nos remarques au secrétaire et au président. Nous avons également fait parvenir un mail au secrétaire du CE. Nous vous laissons en prendre connaissance.

Lors de la réunion, nous avons obtenu, sur notre demande, une copie du courrier de réponse du président du CE à l'inspectrice du travail (qui avait écrit au président le 30 janvier dernier, nous en parlions ici). Tout comme il nous l'avait écrit à nous dans son courrier du 30 janvier, le président du CE s'était également engagé à ce que le rapport de gestion du comité sortant pourrait être présenté au CE lors de sa prochaine réunion (c'est-à-dire le 25 février 2014). Évidemment, ce point n'était pas mentionné à l'ordre du jour, et AUCUN document, ni rapport, ni compte-rendu concernant le comité sortant ne nous a été présenté, alors que cela demeure une obligation légale. Nous n'avons pas manqué de le signaler au président du CE par courrier recommandé.

Également lors de cette réunion, le trésorier et la trésorière adjointe ont présenté leur démission de leurs mandats respectifs au président du CE. Dans l'intérêt des salariés, nous avons demandé au président du CE d'organiser des élections pour les remplacer lors de la prochaine réunion du CE. Dans l'attente de la mise en place de ces élections au sein du CE, tous les élus restants se mobilisent afin d'assurer la continuité des activités du CE et des œuvres sociales sans préjudice pour les salariés.

À bientot pour la suite...