Comme promis, voici la suite des événements.

Nous avons reçu un courrier en recommandé de la part du président du CE, daté du 30 janvier 2014. Vous en comprendrez la teneur en lisant notre réponse ici.

Le même jour, l'inspectrice du travail lui adressait ce courrier. Il n'y a pas grand chose à ajouter. Juste que ceux qui croient qu'ils arriveront à noyer le poisson en nous faisant passer pour des méchants n'y arriveront pas. 

À bientôt pour la suite.